FR | DE | ENGLISH| |

Les bienfaits de la prise orale d’acide hyaluronique

Hyaluronic acid ExtraCellHyalo

Qu’est ce que l’acide hyaluronique ?

L’acide hyaluronique est un des composants majeurs dans la matrice extracellulaire. Il se combine avec les sulfates de chondroïtine et de kératane, et s’entremêle avec les fibres de collagène. C’est un glycosaminoglycane produit par les synoviocytes, les fibroblastes et les chondrocytes, qui a un rôle important pour les propriétés biomécaniques des tissus conjonctifs. Il possède une excellente viscoélasticité et de hautes capacités de rétention d’eau, lui permettant de lubrifier, d’absorber les chocs, de réguler l’équilibre hydrique et de stabiliser la structure de l’articulation. 1

L’importance de la prise orale d’acide hyaluronique

La concentration d’acide hyaluronique dans notre corps diminue avec l’âge. La prise d’acide hyaluronique a été utilisée lors de différents traitements chez les chiens, chevaux et humains de façon sûre. Pris oralement, il est très bien absorbé dans les intestins : une étude a montré qu’il était retrouvé dès 15min après l’ingestion et durant 48 heures dans tous les tissus, spécialement concentré dans les articulations, les vertèbres, les tissus salivaires.3

Il existe plusieurs types d’acide hyaluronique, qui diffèrent par leur poids moléculaire (taille). Certaines études ont souligné que ceux qui avaient un poids moléculaire plus élevé (que l’on trouve physiologiquement dans notre corps) pouvaient avoir un effet plus marquant, notamment grâce à une meilleure rétention de l’hydratation et un effet anti-inflammatoire plus fort,4 mais d’autres études soulignent un effet puissant peu importe le poids moléculaire.5,6

Ses pouvoirs antioxydants, anti-inflammatoires et anti-douleur

La sur-inflammation chronique et un stress oxydatif non contrôlé peuvent avoir des effets néfastes sur la santé en augmentant la dégénération des tissus. En effet, ces phénomènes peuvent induire le dysfonctionnement des mitochondries produisant l’énergie cellulaire. Ils vont de plus augmenter la production d’enzymes protéolytiques (coupant les protéines, par exemple les MMP dégradant le collagène). Cela cause la détérioration des molécules de la matrice extracellulaire et entraîne la mort de certaines cellules (par exemple les chondrocytes) du tissu.

L’acide hyaluronique protège contre l’inflammation et contre le stress oxydatif. Sa prise entraine une diminution de la production d’oxyde nitrique et de radicaux libres, diminuant le stress oxydatif.7 La présence d’acide hyaluronique permet également d’augmenter la synthèse d’antioxydants.1 Elle mitige également la production de médiateurs pro-inflammatoires, comme les cytokines, la bradykinine et la prostaglandine, permettant de limiter la sur-inflammation. 1

En interagissant avec les terminaisons nerveuses (qui deviennent moins sensibles et transmettent donc moins la douleur), l’acide hyaluronique possède également des propriétés analgésiques.2

Les fonctions structurales de l’acide hyaluronique dans nos tissus

L’acide hyaluronique étant une molécule fondamentale pour la structure de nos tissus conjonctif, sa présence permet de maintenir leur bon fonctionnement. Il permet en effet d’augmenter la synthèse de glycosaminoglycanes et de collagène, renforçant la structure des tissus. Il va de plus inhiber la production des enzymes cataboliques (par exemple les MMP dégradant le collagène).

L’acide hyaluronique va également interagir avec différentes cellules et molécules de la matrice extracellulaire et peut réguler le comportement des cellules (prolifération, survie cellulaire, inflammation, anabolisme…). Sa présence va notamment restaurer le métabolisme, la prolifération et les fonctions des fibroblastes, qui produisent de nombreuses molécules consolidant les tissus.

Les bienfaits de la prise d’acide hyaluronique pour les articulations

Les bienfaits de l’acide hyaluronique ont été constatés sur les articulations de manière générale. Il augmente la mobilité et les fonctions de l’articulation, diminue sa raideur ainsi que la douleur. De plus, il augmente la synthèse endogène de protéoglycanes, de collagène et d’acide hyaluronique par les synoviocytes et les chondrocytes, augmentant la régénération du cartilage. Il inhibe également les ostéoclastes, qui résorbent l’os sous-chondral et affaiblissent l’articulation. Il va aussi entraîner une augmentation de la densité et de la vitalité des chondrocytes, qui produisent les molécules nécessaires à un cartilage sain et fonctionnel.

Dans le cas de l’arthrose, les niveaux d’inflammation et d’oxydation sont élevés, ce qui augmente la mort cellulaire et endommage le cartilage, les os et le liquide synovial. La prise d’acide hyaluronique permet de restaurer les propriétés du liquide synovial et le métabolisme des cellules articulaires. Plusieurs études ont souligné que l’augmentation de la quantité d’acide hyaluronique dans l’articulation entraînait l’amélioration des fonctions de l’articulation, et la diminution de la douleur et de la raideur. Cela se traduit par une réduction des scores VAS, WOMAC et de Lequesne, soulignant une amélioration et un ralentissement de la progression de la maladie.1,6,8, 9

L’acide hyaluronique, atout majeur dans la cicatrisation

La cicatrisation d’une plaie implique une suite de remodelages complexes de la matrice extracellulaire. L’acide hyaluronique va ainsi réguler la coordination des différentes étapes nécessaires. En jouant sur le micro-environnement du tissu et en se liant aux récepteurs cellulaires, il peut influencer le comportement et les fonctions des cellules, ainsi que l’expression des gènes.1,10–12 Dans la peau ou les muqueuses, l’acide hyaluronique va permettre de favoriser la revascularisation, la granulation et la réépithélialisation des tissus. La prolifération des fibroblastes et des kératinocytes, ainsi que la synthèse de fibres de collagène seront aussi augmentées. Il va également moduler l’inflammation locale. Ses propriétés sont donc très importantes pour la cicatrisation.

Un excellent hydratant

Grâce à ses propriétés viscoélastiques et rétentrices d’eau, l’acide hyaluronique est un très bon hydratant de tous les tissus.

La prise d’acide hyaluronique possède un net bénéfice pour la santé de la peau. En effet, sa prise durant 6 semaines permet une augmentation de 8% de l’hydratation cutanée, toujours visible 2 semaines après la fin du traitement.13

Dans la sphère ophtalmologique par exemple, la prise d’acide hyaluronique peut permettre de réhydrater durablement les yeux secs et d’augmenter le film lacrymal, diminuant l’irritation et la friction lors des clignements. Elle améliore également la cicatrisation de l’œil après une chirurgie.1

L’acide hyaluronique, un atout de choix

La prise orale d’acide hyaluronique confère de nombreux bienfaits à notre corps. Ses pouvoirs hydratants, antioxydants et anti-inflammatoires en font un précieux allié dans de nombreuses conditions, et tout particulièrement pour l’arthrose et la peau.

 

#ExtraCellHyalo #ExtraCellMatrix #ExtraCellWoman #BeautyCollagenMatrix

 

  1. Gupta, R. C., Lall, R., Srivastava, A. & Sinha, A. Hyaluronic acid: Molecular mechanisms and therapeutic trajectory. Frontiers in Veterinary Science 6, (2019).
  2. Moreland, L. W. Intra-articular hyaluronan (hyaluronic acid) and hylans for the treatment of osteoarthritis: mechanisms of action. Arthritis Research & Therapy 5, 54 (2003).
  3. Balogh, L. et al. Absorption, uptake and tissue affinity of high-molecular-weight hyaluronan after oral administration in rats and dogs. Journal of Agricultural and Food Chemistry 56, 10582–10593 (2008).
  4. Migliore, A., Giovannangeli, F., Granata, M. & Laganà, B. Hylan G-F 20: Review of its safety and efficacy in the management of joint pain in osteoarthritis. Clinical Medicine Insights: Arthritis and Musculoskeletal Disorders 3, 55–68 (2010).
  5. Ghosh, P. & Guidolin, D. Potential mechanism of action of intra-articular hyaluronan therapy in osteoarthritis: Are the effects molecular weight dependent? Seminars in Arthritis and Rheumatism 32, 10–37 (2002).
  6. Tikiz, C., Ünlü, Z., Şener, A., Efe, M. & Tüzün, Ç. Comparison of the efficacy of lower and higher molecular weight viscosupplementation in the treatment of hip osteoarthritis. Clinical Rheumatology 24, 244–250 (2005).
  7. Nelson, F. R. et al. The effects of an oral preparation containing hyaluronic acid (Oralvisc®) on obese knee osteoarthritis patients determined by pain, function, bradykinin, leptin, inflammatory cytokines, and heavy water analyses. Rheumatology International 35, 43–52 (2015).
  8. Gigis, I., Fotiadis, E., Nenopoulos, A., Tsitas, K. & Hatzokos, I. Comparison of two different molecular weight intra-articular injections of hyaluronic acid for the treatment of knee osteoarthritis. Hippokratia 20, 26–31 (2016).
  9. Tashiro, T. et al. Oral administration of polymer hyaluronic acid alleviates symptoms of knee osteoarthritis: A double-blind, placebo-controlled study over a 12-month period. The Scientific World Journal 2012, (2012).
  10. Oksala, O. et al. Expression of proteoglycans and hyaluronan during wound healing. Journal of Histochemistry & Cytochemistry 43, 125–135 (1995).
  11. CHEN, W. Y. J. & ABATANGELO, G. Functions of hyaluronan in wound repair. Wound Repair and Regeneration 7, 79–89 (1999).
  12. Olczyk, P., Komosińska-Vassev, K., Winsz-Szczotka, K., Kuźnik-Trocha, K. & Olczyk, K. [Hyaluronan: structure, metabolism, functions, and role in wound healing]. Postepy higieny i medycyny doswiadczalnej (Online) 62, 651–9 (2008).
  13. Kawada, C. et al. Ingested hyaluronan moisturizes dry skin. Nutrition Journal 13, 1–9 (2014).

 

Select your currency
CHF Franc suisse
EUR Euro